Archives pour l'étiquette décapant efficace

Décaper un profilé aluminium thermolaqué

Peut-on décaper un profilé aluminium thermolaqué ?

A la demande de nos clients dans le domaine de la menuiserie aluminium, nous avons réalisé des essais de décapage pour retirer la couche de thermolaquage sans abîmer la surface du profilé aluminium.

L’objectif de nos clients est de comprendre d’où viennent les défauts de mise en peinture sur le profilé. En effet des boursouflures apparaissent à la surface de la peinture et l’origine de ces boursouflures est difficile à déterminer. Est-ce qu’elles proviennent d’un défaut présent sur le profilé aluminium avant le laquage ou proviennent elles du thermolaquage lui même.

Les professionnels s’interrogent et nous demandent de réaliser des essais de décapage pour comprendre ce phénomène.

Nous proposons de décaper le thermolaquage sans attaquer la surface d’aluminium avec notre décapant écologique sans danger OriginalGreenSpirit. En effet, il ne contient ni alcalis (soude, postasse ou sels dissous …), ni acides, ni oxydants susceptibles d’attaquer l’aluminium.

Mise en place des essais

Nos clients menuisiers aluminium nous font parvenir plusieurs profilés aluminium avec des défauts de thermolaquage importants pour déterminer les meilleures conditions de travail. Nos clients menuisiers souhaitent utiliser cette technologie dans leur laboratoire de contrôle qualité de leur site de production afin de suivre les différentes étapes de production et assurer un parfait suivi de leurs produits.

Profilé aluminium thermolaqué avant décapage OriginalGreenSpirit
Profilé aluminium thermolaqué avant décapage OriginalGreenSpirit

Nous avons choisi de tremper le profilé à 60°C pour réaliser un décapage flash, suffisamment rapide pour décoller la peinture tout en lui laissant une solidité suffisante pour décoller la peinture thermolaquée en une peau.

Peinture thermolaquée décapée en une peau après une heure de trempage OriginalGreenSpirit
Peinture thermolaquée décapée en une peau après une heure de trempage OriginalGreenSpirit

La peinture thermolaquée est boursouflée et décollée sur toute la surface du profilé. En attrapant les bords décollés, il est aisé de décrocher la peinture pour la détacher de la surface aluminium qui se présente sous son aspect avant peinture :

Surface du profilé aluminium décapé par trempage flash OriginalGreenSpirit
Surface du profilé aluminium décapé par trempage flash OriginalGreenSpirit

La surface de l’aluminium est totalement lisse et ne présente aucun défaut. Les boursouflures sur le thermolaquage n’ont pas pour origine la surface de l’aluminium.

Profilé aluminium décapé en une heure dans un bain de décapant écologique OriginalGreenSpirit à 60°C
Profilé aluminium décapé en une heure dans un bain de décapant écologique OriginalGreenSpirit à 60°C

Il apparaît clairement dans ce cas que les boursouflures ne proviennent pas du profilé aluminium. Ces boursouflures sont dans la peinture. Elles s’organisent comme une sur-épaisseur, un bouton dans une peu lisse.

  • Cette étude a été possible en raison de plusieurs facteurs :
  • Décapant efficace sur les peintures thermolaquées
  • Technologie immédiatement disponible
  • Décapant sans action sur l’aluminium
  • Décapant pouvant être chauffé jusqu’à 60°C

En conclusion, les boursouflures proviennent du thermolaquage.

Entre le moment où la peinture poudre est appliquée au pistolet et la mise en cuisson dans le four, de fines particules de poussières se sont décrochées de la balancelle et sont venues se poser sur les pièces fraîchement peintes.

Lors de la cuisson, ces poussières, qui se comportent comme des corps étrangers provoquent des boursouflures comme des boutons sur une peau lisse.

Notre conseil : Faire décaper les balancelles afin d’en éliminer toutes poussière provenant des vieilles peintures cuites et recuites.

Les décapants écologiques gélifiés

Les décapants écologiques gélifiés sont utiles lorsque la surface à décaper (mur, façade, pièce importante …) ne peut être immergée dans la station de décapage.

Les décapants écologiques gélifiés sont utilisés pour retirer aussi bien les couches de peintures ou de vernis que les revêtements plastiques épais, les colles, enduits et liants organiques.

Les décapants d’ancienne génération étaient très agressifs et fonctionnaient par le principe de dissolution. Très souvent alcalins, ils pouvaient également contenir des solvants volatils (COV) et des agents acides (Acide formique). Aujourd’hui de nombreux décapants gélifiés contiennent encore des dérivés éthérés (environ 20%) dissous dans l’eau et arborent à tort le terme écologique parce que les éthers se classent dans les COV.

Nous proposons des décapants gélifiés ne contenant ni alcalis, ni acides, ni solvants, ni matière active dangereuse. Nos décapants sont sans action sur la peau et les muqueuses. Leur action en ramollissant et en gonflant la surface témoigne de leur efficacité.

Cependant, chaque couche de peinture retirée découvre souvent une couche précédente. Quel nombre et quel type de peintures recouvrent les supports depuis les premiers enduits ? A toutes ces couches de peintures s’ajoutent les apprêts de fixation, parfois minérales parfois au minium de plomb et dans ces cas de figure, le décapage peut demander du temps.

Il en est de même pour les crépis épais ou les vieilles peintures incrustées. Seul un essai préalable permet d’évaluer avec certitude la qualité et le temps d’application. Les préconisations avant de démarrer le décapage sont essentielles pour tirer le meilleur parti de chaque procédé.

Trois types de décapants sont proposés :

1) Le décapant DécapEco 5 : Décapant au pH neutre et sans danger, biodégradable et écologique, il est connu pour son excellent rapport qualité/prix, il attaque la plupart des peintures par ramollissement et gonflement. Son action est rapide et il convient surtout pour des décapages de peinture et crépis mono-couche. Une fois ramollie et gonflée, et malgré le séchage partiel du décapant, la peinture peut être retirée par un simple coup de spatule ou un gommage à basse sous pression (le décapant même partiellement sec, reste imprégné d’huile et empêche la re-déposition de la peinture).

2) Le décapant DécapEco 3 : Ce décapant également au pH neutre, sans danger et écologique, ramollit et fait gonfler les peintures modernes plus rapidement et plus profondément que le Décap’Eco 5. Il contient plus de matière active. L’action de la Décap’Eco 3 peut être prolongée en recouvrant le décapant d’un film protecteur en polyéthylène. De cette façon, le décapant présente une meilleure résistance au séchage et convient pour la plus grande majorité de peintures, vernis ou revêtements plastiques épais.

3) Le décapant OriginalGreenSpirit Gel : Il s’agit d’un décapant concentré translucide, au pH neutre, biodégradable et sans danger. Il est particulièrement recommandé pour décaper les Revêtement Plastiques Épais, les peintures thermo-laquées, les peintures époxydes et les dépôts polymérisés de résines et d’huiles de démoulage.

Décapage avec le Gel Original GreenSpirit d'ue peinture thermolaquée bleue sur une conduite hydraulique

Il est possible par ailleurs, de formuler d’autres décapants spéciaux à la demande (décapant colle bitumineuse, décapant sans rinçage pour la remise en peinture, décapant spécial bois …) et ces questions peuvent faire l’objet d’une étude au cas par cas.

Vous pouvez contacter notre laboratoire UpGreen, au cœur de l’Alsace pour une proposition commerciale.

Comment décaper une balancelle de thermolaquage ?

Comment décaper une balancelle de thermolaquage ?

La balancelle est une barre métallique mobile et parfois articulée qui sert à convoyer les pièces peintes avec de la peinture poudre jusqu’au four.

Seulement à chaque nouvelle mise en peinture d’une nouvelle pièce, la balancelle qui est réutilisée quotidiennement se couvre d’une nouvelle couche de peinture. Et bien sûr cette nouvelle couche sur la balancelle est à nouveau cuite à 180°C. De sorte que la balancelle se couvre d’un nombre incalculable de  couches de peinture jusqu’à doubler ou tripler son épaisseur initiale.

Pourquoi les décaper ?

Les nombreuses couches de peinture qui s’accumulent depuis des années sur les balancelles se mettent à durcir après tant de cuissons et génèrent de fines particules de poussières.

Ces poussières peuvent  se déposer sur les pièces fraîchement peintes sur le chemin qui les mènent au four et viennent modifier la composition à la surface de la pièce. En effet, lors de la cuisson, la peinture poudre qui cherche à s’étaler au mieux, recouvre la particule de poussière et créée une boursouflure à la surface de la peinture. C’est un cas classique de défaut de peinture.

Quel remède ?

Le seul remède est d’éliminer toutes ces couches de peinture, sans endommager la balancelle. Les roulements et les articulations sont des points sensibles des balancelles et les décapants alcalins les dégraderaient irrémédiablement. C’est tout l’intérêt du décapant neutre OriginalGreenSpirit qui décape sans agresser le support, ni les roulements ni les articulations.

Il est alors possible de donner une seconde jeunesse aux balancelles sans les abîmer. C’est le choix d’Anthony Dumoulin de nous avoir transmis ses photos pour nous faire part de ses essais de décapage d’une balancelle de thermolaquage.

Il a choisi une balancelle métallique, utilisée pour le convoyage de pièces lors de la mises en peinture poudre par cuisson au four (thermo-laquage).

Peinture multi-couche thermolaquée décapée en profondeur

La peinture thermo-laquée est particulièrement bien décapée par le décapant écologique OriginalGreenSpirit. La peinture est ramollie, gonflée et se détache seule du support métallique, ici de l’acier.

Décapage en profondeur de plusieurs couches de peintures thermolaquées

Inutile de replonger la balancelle plusieurs fois pour décaper couche après couche, le décapant OriginalGreenSpirit s’attaque au nombreuses couches en profondeur. Ici nous dénombrons plus de vingt couches de peintures décapées en un seul trempage.

La peinture sur métal gonfle et se détache seule

Sur l’aluminium, le résultat est identique. La peinture gonfle et se détache d’elle même du support. Inutile d’apporter une action mécanique, la peinture frise au contact du décapant et se détache, découvrant le support métallique.

La peinture se gonfle même dans les moulures d'un profilé aluminium

Enfin une opportunité à saisir pour le décapage de l’aluminium. La peinture se gonfle même dans les moulures d’un profilé aluminium. Le décapant OriginalGreenSpirit agit comme un plastifiant en modifiant les propriétés plastiques des peintures et en les rendant complètement malléables.

La peinture gonfle, se décolle comme une vague.

La peinture gonfle, se décolle comme une vague et se déforme avec un effet plastifiant augmenté par l’efficacité du décapant écologique Original GreenSpirit. Le support n’est pas touché, il reste intact, alors que seule la peinture est ramollie.

photo 5

Avec un simple geste, la peinture est décollée de la balancelle et le métal est découvert. L’acier ne s’est pas oxydé au contact du décapant. Il ne contient ni alcalis ni acides responsables de la corrosion accélérée des métaux. Le décapage écologique permet de décaper les balancelles en conservant leur solidité, leur rigidité et leur fonctionnalité. Une balancelle avec des articulations et des roulements, pourra être réutilisée immédiatement après le décapage au prix d’un spray de dégrippant phosphatant (utile parce que le décapant est aussi dégraissant).